PEDAGOGIE

annaecouteaufil_resize5f7n8P6qQgL1U


Les enfants initient des démarches de recherches avec les artistes. Certains aspects de leurs productions concernent le mouvement, la mécanique, la matière ou la couleur : « Ce qui me plaît c’est gratter la craie » témoigne la jeune Marie-Pierre, « au début j’avais une vue globale de mon travail, puis lorsque j’ai retourné ma feuille, grâce à la lumière, j’ai vu des formes inattendues et certains détails sont devenus très importants. Alors j‘ai posé ma feuille vers la fenêtre, car c’est là que le soleil se couche, puis j’ai attendu.»

Anthony, enveloppe ses planches de bois avec du velours et y ajoute quelques éléments manipulables et motorisés. Leur rotation doit « produire la tendresse » dit-il, ce travail s’adresse au corps. Daniel invente une machine à produire du hasard ; l’impact d’un « crayon chaotique » qu’un moteur agite de façon aléatoire offre des traces toujours différentes.  « Le résultat ne sera jamais le même, c’est ce qui me plaît » ajoute-t-il. Thibault s’amuse avec un haut-parleur qui tout en se berçant, diffuse une berceuse. D’autres customise des chaises avec des haut-parleurs qui crachent des poésies. (extrait jamais dans un village - I.Sordage)